Bilan d’un an d’accordéon diatonique

Le 2 novembre, cela a fait un an que j’ai posé mes doigts sur un diato pour la première fois. J’avais dressé un petit bilan au bout de six mois, il m’a semblé normal d’en refaire un maintenant.

Au risque de briser le suspense, je dois dire que je joue toujours assidument et que l’impression d’avoir trouvé mon instrument est toujours là. Plus important, toujours aucune frustration dans mon apprentissage. Bien sûr, les morceaux que j’apprends sont de plus en plus difficiles, je mets plus de temps à arriver à une interprétation honnête, mais je n’ai encore ressenti aucune frustration, du moins pas de celles qui me donnerait envie de ranger l’accordéon dans sa sacoche pour plusieurs jours. À noter que j’utilise assidument TablEdit dans mes apprentissage hors méthode; j’apprécie notamment la possibilité de faire jouer la tablature en midi, ce qui permet de se mettre le morceau correct dans les oreilles avant d’essayer de le restituer du mieux possible.

En parlant d’instrument, je pensais il y a six mois opter pour un 2915 préparé par Marc Sérafini comme premier accordéon « à moi », faute du budget pour autre chose de mieux, mais mon entourage a été très généreux pour mon anniversaire et j’ai pu acquérir un Petit de chez Bernard Loffet. Comme je l’explique (avec un petit manque d’habitude) dans cette vidéo, c’est vraiment le jour et la nuit. Je pense que repasser au 2915 me ferait très bizarre aujourd’hui… Je ne pense pas changer avant longtemps maintenant, et je doute même de le revendre un jour. Peut-être acheter un trois rangs un jour, en plus? Mais je n’aurai pas le budget avant une dizaine d’années 🙂

Je continue toujours à publier régulièrement à poster des vidéos sur YouTube, toujours avec plaisir. J’aimerais recevoir des critiques constructives plutôt (ou en plus, car c’est le jeu) que des pouces rouges sans explication, mais je dois reconnaître qu’ils sont rares et que les réactions sont généralement très sympathiques.

À propos de vidéos, j’aimerais proposer dans les mois à venir des « reviews » des méthodes que je possède. J’y parlerai de ce que j’y ai apprécié et de ce qui m’a moins plu. Il ne serait bien sûr pas question de dénigrer une pédagogie, car je n’ai pas le niveau pour cela. Mais je pense que cela pourrait être utile à des débutants.

Par ailleurs, je coadministre toujours le groupe Facebook « Accordéon diatonique pour et par des débutants ». L’ambiance y est toujours bonne et nous tâchons d’organiser régulièrement des thèmes ou tunes « of the mois » 🙂 C’est l’occasion d’apprentissages en commun (motivants quand on apprend seul dans son coin) et de nombreuses découvertes.

Quid de l’avenir? Eh bien je souhaite continuer tranquillement mon chemin. Cela fait déjà quelques mois que j’apprends des morceaux en dehors de la méthode, et j’essaie à chaque fois de choisir un peu plus difficile, qu’il y ait une nouvelle technique dans le morceau, et je pense continuer ainsi. J’ai commencé à travailler une version « facile » de la Valse d’Amélie, l’un de mes morceaux-objectifs, mais j’ai un peu de mal à mettre les accords pour le moment. Pas de découragement pour autant, car la confiance acquise au début de mon apprentissage fait que j’ai la conviction que cela finira par passer ! Je n’ai pas encore terminé la méthode de Florence Pinvidic, car je la travaille dorénavant en alternance avec des morceaux de mon choix. Quand elle sera terminée, je continuerai peut-être par le tome 2 de celle de Milleret et Pignol, mais ce n’est pas encore pour demain. Et il n’y a aucune urgence, la priorité étant de prendre du plaisir!

Je vous donne donc rendez-vous, disons dans un an, pour la suite du voyage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.