J’ai détruit mon réseau HO !

Je vous rassure tout de suite, cela ne s’est pas fait sur un coup de tête, et s’est déroulé sans plus de violence que nécessaire. On peut même dire que c’est en quelque sorte le fruit de cette première année de modélisme ferroviaire. Allez, je vous explique tout.

Rappelez-vous, j’avais au début songé opter pour un réseau sous forme de modules Junior, puis j’avais fini par me rabattre sur un réseau inspiré du Train’in Box, le kit complet édité par la société LR Presse, mais “fait-maison”. Et sur ce blog, je me suis plutôt félicité de mon choix. Alors qu’est-ce qui m’a fait changer d’avis ?

La halle à marchandise du prochain réseau HO SNCF. Construction intégrale.

Tout d’abord, cela n’a rien à voir avec le concept Train’in Box, dont j’empruntais le tracé et les dimensions. J’en pense même de plus en plus de bien pour les débutants, et j’en reparlerai d’ailleurs plus loin, mais aussi dans une vidéo à venir sur la chaîne YouTube.

Pour commencer, mon réseau et le Train’in Box original présentaient une différence fondamentale : les matériaux utilisés pour leur structure. Celle du Train’in Box est en carton, tandis que j’avais opté pour du pin massif et de l’OSB. Il en a résulté un problème de poids, au sens propre. Ajouté au fait que 1m x 1.10m c’est plus encombrant qu’on ne le pense, ce réseau s’est révélé un peu pénible à manipuler.

Le dépôt à locomotive du prochain réseau HO SNCF. Construction intégrale.

Ensuite, passées les premières semaines, l’exploitation du réseau est devenue lassante. Il n’y a pas grand chose d’autre à faire que de laisser des trains tourner en rond, et s’engager sur une ou l’autre des voies de la gare. D’autant que je me suis découvert un intérêt pour les manoeuvres. Je ne pouvais donc me contenter de ce réseau. 

Alors bien sûr, j’aurais pu le conserver en complément du projet dont je vais vous parler dans un instant, pour garder la possibilité de laisser un train tourner en rond en bout de réseau. J’avoue que j’ai hésité, mais le problème évoqué dans le paragraphe précédent m’a décidé à n’en rien faire, quitte à y revenir un jour avec une structure plus légère, voire à l’original. Et puis en attendant ce jour, n’oubliez pas que mon réseau nord-américain à l’échelle N est bouclé, et j’ai donc le loisir de faire tourner des trains lorsque l’envie m’en prend, aucune frustration de ce côté. 

Un édicule d’aisance pour le prochain réseau HO SNCF. Construction intégrale.

Enfin, je m’étais fourvoyé lors de la réalisation du dénivelé, et j’en étais arrivé à un point où j’avais du mal à trouver l’inspiration pour continuer le décor de manière cohérente. J’aurais sans doute pu raser mes reliefs (comme j’ai dû le faire pour démonter et récupérer la voie) et reprendre du début, mais disons que c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Bon, maintenant vous avez compris pourquoi j’ai “cassé” mon réseau HO, mais vous vous doutez bien que je l’ai fait avec quelque chose d’autre en tête.

Le château d’eau du prochain réseau HO SNCF. Construction intégrale.

J’y reviendrai dans le prochain article, mais je peux déjà vous donner quelques indications (en plus des photos qui parsèment cet article). Pour commencer, il s’agit d’un réseau modulaire s’inspirant de la norme des modules juniors, mais n’en respectant pas scrupuleusement les contraintes. Et puis, j’ai gardé le thème, celui de la ligne Montluçon-Gouttières, bien que je m’autorise de plus en plus de liberté vis-à-vis de la réalité. Et pour terminer, les premiers modules ont été réalisé avec les éléments de voies provenant du premier réseau, même si j’ai apporté quelques nouveautés techniques.

Une bascule à wagons et une vue un peu mystérieuse du prochain réseau HO SNCF. Construction intégrale.

Je m’arrête, car comme je l’ai dit, ce serait trop long d’en parler ici, et cela fera l’objet d’un article à part entière. Alors à bientôt !

2 commentaires sur “J’ai détruit mon réseau HO !

  1. Décidément, Instagram est une vraie machine à spoil ! Mais c’est intéressant d’en savoir un peu plus sur tes raisons d’évolution.
    Et donc, les manœuvres ce n’est pas trop lassant non plus ?

    1. Tout le monde ne me suit pas sur Instagram 😉 Ici encore moins, tu me diras 😀
      Mais c’était justement pour donner quelques précisions à ceux que cela intéressaient. Et le prochain article rentrera plus dans les détails.
      Idéalement, c’est bien de pouvoir faire des manœuvres et faire tourner des trains, mais je pense que le second est plus vite lassant que le premier. Surtout qu’on peut facilement ajouter des petites choses pour rendre les manœuvres plus intéressantes. Mais je reviendrai bien sûr sur ce sujet.
      Et toi, ça avance ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.