Reboot

Voilà, il n’est pas parfait, il reste encore du travail, mais il est là.

Quoi donc ? Le site. Ou plutôt devrais-je dire les sites.

Il fut une époque où je créais un blog dès que je m’entichai d’un nouveau sujet, dès que j’avais une nouvelle activité. Le problème, c’est qu’au bout d’un certain temps, lorsque je chevauchais un autre dada, je les délaissais, et ils tombaient à l’abandon. Puis, un jour ou l’autre, ils disparaissaient de l’Internet.

Lorsque j’ai mis en ligne Jesuiscurieux.fr, mon but était déjà de concentrer sur un seul site plusieurs de mes centres d’intérêt, mais il me restait tout de même trois lieux de présences sur le web : mon site d’auteur au contenu riche mais aux mises à jour devenues peu fréquentes, ma page personnelle moribonde (qui avait été auparavant le site de mon entreprise), et la vitrine de la collection que je dirige dont l’actualisation laissait à désirer. Oh, et puis il y avait aussi Le Fruit de mes lectures, qui regroupait des citations issues… de mes lectures. CQFD.

Désormais, il n’y a plus que ce site, www.jesuiscurieux.fr. Tout y est rassemblé : mon activité d’auteur, celle d’éditeur, celle de youtuber ; mes centres d’intérêt sur le long terme comme ceux plus passagers.

Tout n’est pas encore là, je réfléchis à la manière d’y amener certaines choses.

De la partie blog à proprement parler, je n’ai gardé que quelques articles sur l’accordéon diatonique, notamment les retranscriptions de tablatures que j’avais faites à destination des malvoyants. J’envisage de republier ici certains billets de mon ancien site d’auteur, mais cela n’aura de sens que si je les remets un peu au goût du jour.

Le but de la manœuvre ? Pourquoi avoir tout regroupé ? Pour gagner du temps en maintenance de site Internet, et accessoirement pour économiser de l’argent en hébergement web.

Je suis en revanche conscient qu’un site généraliste aura probablement moins de succès qu’un (ou plusieurs) site spécialisé. Je m’en rends compte avec ma chaîne YouTube : les chaînes purement DIY progressent plus vite que la mienne, et je ne crois pas que ce soit la qualité du contenu qui fasse la différence. C’est ainsi, c’est que je suis, et il me faut bien l’assumer d’une manière ou d’une autre.

Voilà, c’est tout. Il me reste juste une chose à vous dire : bienvenue chez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.