Retour au modélisme ferroviaire

Je suis curieux de nature, cela ne vous aura pas échappé, mais l’un des, si ce n’est le premier vrai dada que j’ai eu, c’était le modélisme ferroviaire. Et un peu comme on reste un joueur d’échecs toute sa vie, on ne cesse jamais d’aimer les trains miniatures quand on y a goûté.

Cela faisait longtemps que je me disais : il faut que je m’y remette. Malheureusement, tout mon ancien matériel a été jeté (à mon insu, je ne vous raconte pas comme cela me tord le bide rien que d’y penser). Cet état de fait a donc toujours été un frein pour revenir à cet amour de jeunesse.

Et puis il y a quelques semaines, pour l’anniversaire de ma fille, ma femme et moi lui avons offert un train en bois IKEA, qu’elle adore. Or la voir jouer avec, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Une belle après-midi, je me suis jeté sur mon ordinateur, je suis allé sur eBay et j’ai commandé deux locos Jouef d’occasion, un set de rail avec transformateur et deux lots de wagons de marchandise.

C’était impulsif et ça ne me ressemble pas. D’habitude, je « révise » avant une dépense. Et, pour tout vous dire, histoire que mon expérience vous soit profitable, ce n’était pas forcément l’idée du siècle. En un sens, c’est un bonne chose, car cela m’a permis d’acter une décision longtemps repoussée, mais j’aurais mieux fait d’acheter moins mais mieux, en neuf principalement.

C’est particulièrement vrai pour les rails : ceux des années 70-80 étaient fabriqués dans de l’acier inox qui s’oxyde beaucoup et qui est relativement difficile à ravoir proprement, ce qui engendre des problèmes électriques. Qui plus est, les éclisses sont généralement en mauvais état, les fixations des traverses cassées, l’acier tordu, etc. Difficile d’arriver à refaire un réseau complet qui fonctionne bien avec un tel matériel.

Concernant les locomotives, le problème est un peu différent. Le nettoyage des machines est plus aisé, et l’électronique (ou plutôt l’électricité) des vieilles machines est très simples. Donc pas de difficultés à les rendre parfaitement fonctionnelles, voire à les moderniser. En revanche, il manque plusieurs pièces de décoration (pantographe, tampons) sur l’une d’entre elles, et tout n’avait pas été précisé dans la description de l’enchère. Il faut avoir l’œil, et s’être fait avoir au moins une fois j’imagine. Enfin bref, je vais tâcher de corriger ces manques, grâce à l’impression 3D et/ou en retrouvant les pièces détachées.

Pour les wagons, c’est un peu pareil. Difficile parfois de voir certains défauts ou caractéristiques sur les annonces. La plupart sont dans un état (et d’une qualité) tout à fait honnête, mais j’en ai tout de même un qui possède un essieu tordu, deux avec des essieux en plastique, et un dont un lest a été grossièrement collé en dessous.

Bref, je me dis que j’aurais plutôt dû acheter un coffret tel que celui-ci (lien affilié) à la place de l’ensemble de rails et des deux locomotives.

Cela m’aurait coûté sensiblement le même prix, mais j’aurais pu faire un ovale fonctionnel pour patienter avant un plus grand réseau. J’aurais eu moins de matériel, mais moins de déconvenues. Bon, je n’aurais cependant pas eu le plaisir de retrouver une locomotive identique à celle que j’avais enfant, comme la 67001.

Enfin, ce n’est pas grave, on apprend de ses erreurs.

Tout ça pour dire que vous allez entendre parler de modélisme ferroviaire sur la chaîne dans un avenir plus ou moins proche. Et sur le blog. Je ne sais pas pourquoi, j’éprouve le besoin d’en parler ici par écrit, alors que cela faisait longtemps que je n’avais pas eu envie d’écrire d’article un tant soit peu consistant, quelque soit le sujet. C’est peut-être un signe ?


Vous voulez soutenir gratuitement ce blog et la chaîne YouTube ? Vous pouvez aller regarder une publicité sur uTip.
D’autres moyens de me soutenir sur cette page.

4 commentaires sur “Retour au modélisme ferroviaire

  1. Après le chant du moustique, c’est ton retour aux petits trains qui me prend la tête (dans le bon sens du terme) depuis quelques jours ! Tu as le don de mettre mes méninges en branle !

    Petite différence avec mes autres passions, que j’ai du mal à faire passer de l’imaginaire à l’action, c’est que celle-ci pourra très facilement se partager avec mon gamin de 10 ans.

    Quand je lui ai dis : « ça te dirait si je ramenais ici le train qui est chez Papy-Mamy ? », il a été carrément enthousiaste ! Avant d’en arriver là, je vais suivre tes conseils avisés et prendre le même chemin que toi, en tentant de faire un petit module, sur lequel mon gars pourra faire ses premières armes (et moi reprendre la main !).

    Tu peux donc compter sur moi pour suivre de près ce que tu va faire à ce sujet ! Désolé de te mettre la pression, mais c’est pour me venger de ton influence néfaste sur mon emploi du temps !!!

    1. Moi, la pression, c’est pas mon genre 🙂
      (ah ben si, en fait)
      Je suis un « mind blower », gniark gniark 😀
      Eh oui, à nos âges, nous pouvons maintenant partager cette passion avec nos enfants, c’est ça qui est cool. Ma fille est beaucoup plus petit que ton fils (elle a 3 ans), mais elle est tout de même très intéressée par ces petits trains qui font leur apparition. Et puis, mon projet est sur le long voire le très long terme. Donc peut-être se prendra-t-elle au jeu et voudra faire son propre module un jour ? On verra.
      En ce qui me concerne, je vais faire des « modules junior ». On sait jamais, si un jour je rencontre d’autres modélistes qui en font, on pourra brancher nos modules ensemble. Il y a un site : http://lemodulejunior.uaicf.asso.fr/Site_international_des_Module_Junior/Bienvenue.html. Et j’ai acheté ce HS de Train : http://www.letrain.com/index.php?option=com_virtuemart&view=productdetails&virtuemart_category_id=17&virtuemart_product_id=60&Itemid=403

      1. C’est malin, grâce à toi je viens de dépenser 170 euros en matériel d’occasion ! Tout en Jouef : une loco vapeur, la draisine, des coupons de rail, 2 petits aiguillages, quelques wagons (voyageurs et marchandises) et un vieux transfo…

        En fait, j’ai fait l’erreur d’aller enfin voir le musée du rail de Dinan (il y a une des vidéos de la chaine Aiguillages ç ce sujet), dont je suis quasi voisin depuis plus de 10 ans. Il y a aussi une boutique d’occasions et, emballés (eh oui, j’étais avec mon petit gars !) par le musée et les différents réseaux s’y trouvant, on n’a pas pu résister ni attendre de ramener du matos de chez mes parents…

        Résultat des courses : une maman pas trop contente de l’argent dépensé (en voyage actuellement, elle n’a pas vu l’enthousiasme de son cher petit, ça devrait la calmer après) et un peu de regret de ma part… mais aussi le reste de la journée le cul par terre tous les deux à faire des boucles et des manœuvres, après avoir dompté le transfo un peu récalcitrant !

        Marrant de voir comment la passion s’est rallumée en si peu de temps (comme quoi elle était forte !), j’arrête pas d’y penser maintenant et de tirer des plans !

        1. Ah non, c’est pas de ma faute 🙂 Dans mon premier article, je disais bien qu’il fallait se « méfier » de l’achat compulsif. En même temps, ça me rassure de ne pas être le seul à tomber dans le piège 😀
          Maintenant, il faut acheter moins mais mieux 😉 En même temps, tu vas pouvoir aussi récupérer ton matériel.
          Ma femme non plus n’était pas super contente sur le coup de l’argent dépensé, mais elle a bien vu que c’était quelque chose qui me tenait à coeur. Et j’ai même eu une remorque d’autorail neuve (XR6000) pour ma fête/fête des pères (et je devrais avoir la motrice à Noël).
          Je suis également en pleine réflexion pour mon réseau modulaire. La liste du matériel pour le premier module est faite, c’est budgété. Je devrais pouvoir en commander au moins une partie d’ici la rentrée, pour commencer les vidéos à ce moment-là.

Répondre à Fabrice (aka Tchoutch 22) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.